Bienvenue chez Grégoire Celier


« J’ai juré de vous émouvoir, d’amitié ou de colère, qu’importe ? Je vous donne un livre vivant »


| Bienvenue chez Grégoire Celier | L'auteur | Personnages | Sur Benoît XVI | Doctrine | Culture | Grégipedia |

L’auteur, Grégoire Celier

Voici quelques éléments qui peuvent être utiles pour situer Grégoire Celier, avant d’aborder ses textes. Ils sont certes assez brefs, mais à nos yeux tout à fait suffisants. En dire plus serait en dire trop. Car, comme l’enseignait saint Thomas d’Aquin : « Ne regarde pas à celui qui parle, mais tout ce que tu entends de bon, confie-le à ta mémoire » (Lettre aux jeunes gens sur les études). Et encore : « L’étude de la philosophie ne consiste pas à savoir ce que les hommes ont pensé, mais quelle est la vérité des choses » (commentaire du De Caelo, livre I, lectio XXII).

Un auteur vit par ses textes, par sa pensée, par ce qu’il expose comme fruit de sa réflexion, et non par les épisodes plus ou moins affriolants de sa biographie.
 
Cependant, puisque, en raison de certaines responsabilités publiques dont il a été chargé, ainsi que de certaines prises de positions, Grégoire Celier a été assez vivement critiqué (notamment sur internet, où des textes d’une virulence inouïe le traînent dans la boue), il peut être bon de rappeler les principaux épisodes de sa vie qui, soit dit en passant, est à de multiples égards assez conventionnelle et banale. Tant il est vrai qu’un écrivain existe ordinairement plus par ce qu’il écrit que par ce qu’il vit.